24 mars

Debusschere remporte A Travers la Flandre

Debusschere remporte A Travers la Flandre

L’habituelle échappée matinale se composait aujourd’hui de six coureurs. Lotto Soudal s’est directement postée à l’avant du peloton avec de garder l’échappée sous contrôle. Mike Teunissen et Jonas Rickaert sont sortis du peloton à quatre-vingt kilomètres de l’arrivée, Luke Durbridge les a rapidement rejoints. Dans l’Eikenberg, il y a encore eu du mouvement au sein du peloton, Sean De Bie s’est mêlé aux débats. L’ascension suivante était le Taaienberg, Jens Debusschere et Tiesj Benoot étaient les premiers au sommet. Ensuite, Jelle Wallays, le vainqueur de l’année passée, est passé à l’action. Il a emmené sept coureurs avec lui.

Le groupe Wallays a rattrapé Durbridge, Rickaert et Teunissen. Jelle a eu de la malchance dans le Paterberg, il a en effet été victime d’une crevaison. Dans le Tiegemberg, dans les 20 derniers kilomètres, son coéquipier Tiesj Benoot a placé une impressionnante accélération. Il a finalement pu reprendre Kevin Van Melsen, le dernier représentant de l’échappée matinale qui était toujours à l’avant, avec cinq autres coureurs.

A dix kilomètres de l’arrivée, un groupe avec Debusschere, Ligthart et Wallays est revenu sur le groupe Benoot. Dans le Nokereberg, Van Avermaet s’est échappé. Lotto Soudal a tout fait au sein du peloton afin de pouvoir jouer la carte de Debusschere au sprint. Trek-Segafredo aspirait également à un sprint. le peloton est revenu sur les talons de Van Avermaet à 250 mètres de l’arrivée. Lors du sprint, Jens Debusschere s’est montré plus rapide que Bryan Coquard. Edward Theuns termine à la troisième place. Jens Debusschere succède donc à son nouvel équipier Jelle Wallays au palmarès de A Travers la Flandre.

Jens Debusschere: « Je suis bien entendu très heureux de cette victoire. C’est une épreuve que j’attendais avec impatience. Malgré les événements d’hier, l’épreuve a été maintenue et je peux pleinement le comprendre. Hier et ce matin, nous étions partagés entre deux sentiments: devions-nous  nous inquiéter ou reprendre la vie normale en ayant du respect pour les victimes et en tenant compte de la sécurité? L’ambiance au départ à Roulers était très sereine ce matin. »

« Le plan était de passer à l’offensive avec Tiesj Benoot et Jelle Wallays. J’étais la carte que gardait l’équipe en cas de sprint. Et ce fut finalement le cas, même si la tentative de Greg Van Avermaet était très bonne. Nous avons pensé que nous ne le reverrions plus, mais sous l’impulsion de Trek, Greg a été repris dans la dernière ligne droite. Dans le dernier virage, j’étais trop loin, je ne faisais pas partie des dix premiers. Dans la dernière ligne droite, j’ai pu remonter et je visais une place sur le podium; ce fut finalement la première place. »

« Tout le monde a fourni un excellent travail aujourd’hui au sein d l’équipe. Dans la finale, nous étions encore à quatre dans le groupe de tête: Jelle, Pim, Tiesj et moi. Collectivement, nous étions de nouveau forts avec également Lars, Sean, Jasper et Marcel qui ont fait leur partie du travail. Après les Strade Bianche, j’avais peur que ma préparation pour les classiques tombent à l’eau suite à la lésion aux côtes qui je me suis occasionnée lors d’une chute, mais j’ai pu poursuivre à Tirreno et j’ai pu épauler Jürgen à Milan-Sanremo. Maintenant, il y a cette victoire. Il s’agit d’une nouvelle étape dans ma carrière, cela fait du bien de gagner dans la province d’où je proviens. »

  • Rédigé par Yannick Prevost dans le catégorie Default.

Commentez